Le plastique c’est (pas si) fantastique !

Temps de lecture : 4 min

En France en 1991, le groupe de rock alternatif Elmer Food Beat faisait un tabac avec son tube « Le plastique c’est fantastique ».

6 ans plus tard, c’est une toute autre musique, lorsque l’océanographe Charles Moore annonce la découverte dans l’Océan Pacifique Nord d’un continent de plastique grand comme 6 fois la France.
Depuis, on a trouvé 4 autres poubelles flottantes de part le monde et il est admis que les poissons que nous mangeons peuvent avoir ingéré des fragments de plastique.

Le truand dénommé Plastique dispose d’un casier judiciaire bien fourni.
Nombreuses sont ses victimes qui peuplent notre quotidien et que l’on est parfois contraint(e) de jeter pour des raisons futiles.
Voilà des autopsies d’objets communs, pour aiguiser notre conscience et avec beaucoup de chance, éviter de tomber dans ces pièges !

Le casier judiciaire du plastique

Depuis 75 ans, l’homme a fabriqué une quantité de plastique équivalente à « 822 000 fois le poids de la Tour Eiffel » dont 75% sont d’ores et déjà devenus des déchets.
On estime qu’au niveau mondial :
– 9% ont été recyclés,
– 12% incinérés,
– 79% accumulés en décharge ou disséminés dans la nature.

En 2016, bien que la France soit un mauvais élève au sein de la Communauté européenne, la gestion des déchets plastiques se répartie ainsi :
– Recyclage : 22%
– Incinération : 44%
– Décharge : 34%
L’incinération présente l’avantage de valoriser nos déchets, en produisant de la chaleur qui sert à chauffer des logements ou produire de l’électricité.
Sauf qu’en incinérant 1000kg de déchets, on récupère malgré tout 230kg de résidus qui finissent en décharge ou au mieux, en sous couche pour les routes.
Bref, une affaire loin d’être classée !

Victimes banales n°1

Des couteaux aux manches qui pèlent

On trouve dans le commerce des couteaux bon marché et il arrive même qu’on nous en offre lors d’opérations commerciales. Dans le cas présent, ces couteaux joints à l’abonnement à une revue donnaient pleine satisfaction après plus de 8 ans d’utilisation. Leur lame offraient un tranchant efficace, à un détail près…

Malgré un nettoyage systématique à la main, leur manche en plastique vieillissent très mal, pèlent littéralement et laissent échapper des fragments qui scintillent dans les assiettes durant le repas.

Victime banale n°2

Un cousin des couteaux précédents

Il arrive heureusement que la lame et le manche d’un couteau vieillissement très bien mais parfois, les contraintes techniques pour les assembler entre eux induisent des problèmes à long terme…

Lorsque la lame est fixée dans le manche à l’aide de gros rivets, les trous réalisés dans la lame sont parfois le maillon faible qui cède au moment du fromage – à pâte dure.

Comment éviter ces traquenards ?

Pas simple d’autant que tout cela est très technique !
Parfois la meilleure solution consiste à supprimer le problème :
→ éviter le plastique ou opter pour des couteaux intégralement en métal.

Victime banale n°3

Une brosse à cheveux fantaisie

Les brosses à cheveux sont parfois constituées de composants peu durables qui s’abiment inexorablement…

Les picots perdent la boule !

Et le caoutchouc craque !

Victime banale n°4

La cousine de la brosse précédente

Il arrive même qu’une brosse soit mise de coté car devenue dangereuse à l’usage…

Lorsque la quasi-totalité des picots ont perdu leur boule et que leur extrémité sont brutes de fabrication, se brosser peut revenir à se scarifier le cuir chevelu.

Comment éviter ce traquenard ?

Eviter les picots avec des boules aux extrémités, de couleur et d’aspect différents.
Sinon opter pour des brosses avec picots intégralement en métal ou en bois.

Victime banale n°5

Une souris attrape-mouche

Fabriquée en 2008 et achetée la même année, cette souris optique sans fil est parfaitement fonctionnelle 10 ans plus tard. A un détail près…

5 ans après son acquisition, les parties latérales anti-dérapantes « Soft Grip » commençaient à coller.
5 ans plus tard, la souris est inutilisable car elle poisse et salit les doigts.

Comment éviter ce traquenard ?

Espérer que les industriels du plastique aient amélioré leur recette.
A défaut, éviter quand c’est possible ces artifices ergonomiques.

Dernière victime

Les cousins du plastique : les élastiques

Des élastiques achetés pour une enfant de 4 ans avaient tout pour plaire : colorés, scintillants et bon marché (2,27€ les 16 élastiques). A un détail près…

Sitôt déballés, les 9 premiers élastiques ont cassé.
Les 7 autres restants n’ont pas été manipulés pour ne pas traumatiser l’enfant à qui ils étaient destinés.

Relativisons !

2,27€ pour parcourir 21 000km en bateau
avant de terminer, à l’état neuf, dans nos poubelles,
ce n’est pas cher payé.

Rendu possible car Fabriqué en République Populaire de Chine.
Et surtout PENSEZ AU TRI !

Tâchons d’être vigilants
à défaut d’être chanceux !

Sources & Crédits

Crédits

– Image « Le casier judiciaire »
Auteur : Adolphe Berlet – 1900 / Source : Bibliothèque nationale de France

– Citation « 822 000 fois le poids de la Tour Eiffel » issue de :
Depuis 1950, l’homme a fabriqué 8,3 milliards de tonnes de plastiques
http://www.lemonde.fr
Clémentine Thiberge – 20 juillet 2017

– 21 000km en bateau : Distance Qingdao – Le Havre évaluée sur Géoportail à partir de :
Trajet d’un porte-conteneurs Chine-France
http://www.sinoconcept.fr
24 avril 2015

– Tous les objets présentés ont fait l’objet d’un usage domestique.
Leurs photos ont été malheureusement réalisées sans aucun trucage.

– Ticket de caisse incluant les élastiques défectueux achetés 2,27€ :

Ticket de caisse incluant des élastiques achetés 2,27€ cassants à la 1ère utilisation

Sources

Recyclage du plastique : la France « a beaucoup de progrès à faire »
https://www.sciencesetavenir.fr
AFP – 11 janvier 2018

Jeter au lieu de réutiliser : l’ampleur des dégâts
http://www.linfodurable.fr
Camille Dufétel – 4 décembre 2017

Quand les anchois confondent le plastique avec un bon repas
https://theconversation.com
Matthew Savoca – 2 octobre 2017

Depuis 1950, l’homme a fabriqué 8,3 milliards de tonnes de plastiques
http://www.lemonde.fr
Clémentine Thiberge – 20 juillet 2017

L’essentiel de l’incinération
Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie – ADEME
14 avril 2017

Plastics – the Facts 2016
www.plasticseurope.org
2016

Un continent de plastique
Une chronique de Daniel Fievet
ARTE France – Radio France – 2014

Elmer Food Beat
Page Wikipédia consultée en janvier 2018

Logo Newsletter Raccourcis éclairés

Nos "raccourcis" vous intéressent ?

 

Privilégiant la qualité à la quantité, nous ne publions généralement que 2 nouveaux articles par mois.

Laissez-nous votre e-mail, on vous fera signe le mois prochain !

Faites-nous confiance !

Merci de confirmer votre inscription grâce à l'e-mail qui vient de vous être adressé. (Surveillez vos courriers indésirables !)

Pin It on Pinterest