Sélectionner une page

Avis de « décès-ption » à qui souhaiterait s’investir
dans la « résistance contemporaine »,
et profiter de notre constat pour espérer faire mieux.
Basé sur des citations du livre de Cyril Dion

 

Nous avons porté de mars 2017 à juillet 2018 le site e-raccourcis.org.
Le but était de faire « ce qui est plus que jamais nécessaire » P141.
A savoir fournir des éclairages sur « Quel sera l’impact sur la nature et sur les autres êtres humains ? » « Quand nous achetons, quand nous nous déplaçons, […] quand nous faisons la vaisselle, etc. » P141.
Considérant que « cette question demande souvent un peu de recherches » P141.

Nous avons réalisés nos 20 premiers articles pragmatiques présentant des alternatives prêtes à l’emploi, « animés d’un feu dévorant, soit pour répondre à un danger, à de terribles injustices, soit pour exprimer notre vision » P95.

Nous voulions être une solution parmi d’autres « à ce simple constat : Si nous voulons emmener des millions de personnes avec nous, nous devons leur dire où nous allons…» P49.

Considérant que « tout naît de nos récits » P82, nous avons bâti nos articles sur l’expérience de vie d’une (ou plusieurs) personne banale, « qui prend des orientations nouvelles dans son quotidien, raconte à sa manière une histoire qui peut inspirer son entourage » P82-83

Nous étions « une poignée de personnes bien organisées » P130, pensant avoir rapidement « la capacité de mobiliser au-delà des cercles de militants, […] grâce à la capacité de nous organiser en réseaux qu’offre internet » P129.
Résultats :
93 abonnés et 88 mentions j’aime sur Facebook,
35 Followers sur Twitter.
Et malgré tout régulièrement 7 à 800 visiteurs/mois sur le site.

Notre constat après 1 an d’existence et plus d’une centaine d’appels du pied par mail ou Tweet : avoir misé aveuglément sur le soutien des médias, associations et des ONG qui « passent un temps infini à dénoncer, décrypter, alerter » et « consacrent un temps et une énergie dérisoires à proposer un horizon, un récit de ce que pourrait être un monde véritablement écologique» P49.

Assurément, « nous devons choisir d’élaborer une fiction qui place la coopération et l’altruisme comme valeurs cardinales » P129.
Et sur ce dernier point, il reste encore du travail.
Combien d’initiatives abandonnées car inaudibles, invisibles, ou jugées marginales aux yeux des gros ? On nous a conseillé d’attendre. « Il faut du temps pour être repéré et pris au sérieux » ; par ceux-là même qui prétendent que nous n’avons plus de temps à perdre ?

On arrête les frais. Continuez sans nous !

Pin It on Pinterest