Sélectionner une page

Elle prend de la bouteille, dès sa fabrication…

Temps de lecture : 4 min 30
Merci à Maud, Pauline, Sarah et Medhi pour leur contribution

On est loin de s’imaginer, à l’achat d’une paire de baskets de marque à 100€, que moins de 2€ servent réellement à payer les salaires des ouvriers asiatiques qui l’ont confectionnée.
Une misère comparés à ce que coûtent et empochent:
– Les distributeurs : 50€
– La marque : 24€
– L’usine : 21€
– Le transport et les taxes : 5€
Sans compter les coûts cachés pour la planète et la santé de ses occupants, induits par les conditions de travail locales (pollutions de l’air, des eaux…).

Heureusement, quelques marques font de la résistance et s’entêtent à faire les choses bien. Ou du moins, du mieux qu’elles peuvent.
Voilà ce que cela peut donner !

Une chaussure éco… ?

Economique, car économe en matières

La chaussure Ector est fabriquée à partir de composants et de matériaux en grande partie recyclés, dans le but de consommer un minimum de matières premières vierges et de donner une seconde vie à nos déchets. Et pour cause, la partie en tissu est intégralement fabriquée à partir de 3 bouteilles en plastique recyclées !

Economique, en terme d’emploi

Ector est assemblée dans la Drôme, à Châteauneuf sur Isère et la fabrication de ces composants est réalisée en France ou chez nos proches voisins (Espagne et Portugal). Ce sont 9 entreprises qui s’activent autour de cette chaussure, source d’activité économique et d’emplois décemment rémunérés.

Ecologique, car pensée pour un recyclage optimal

Ector a été conçue en appliquant au mieux les recommandations fournies par l’éco-organisme français Eco-TLC, dans le but d’améliorer la qualité des matières issues du recyclage de nos chaussures.
Quand certains modèles comptent jusqu’à 40 matériaux de nature et de dureté différentes, Ector n’en utilise guère plus que 3, et ne comporte aucun élément dur ou métallique pouvant perturber son recyclage.

Ecologique, car réellement recyclée

Ector est prévue pour être recyclable, il serait donc dommage de s’en priver.
Le fabricant prépare la possibilité de lui retourner les chaussures Ector usagées, à compter de l’automne 2018, pour boucler la boucle.
A suivre…

Une chaussure tricotée… ?

C’est toute l’originalité de cette chaussure, la partie en tissu (la tige) est tricotée et cela présente plusieurs avantages :

– La tige est constituée de 2 éléments directement fabriqués à la taille et la forme définitives.
Cela évite les chutes, à la différence d’une fabrication traditionnelle où l’on découpe des morceaux dans une bande de tissu.
A la clé, une belle économie de matière première, habituellement jetée.

Schéma explicatif de l'intérêt de tricoter la tige des chaussures Ector

Tricotage de la tige d’Ector

Découpe des élèments d'une chaussure traditionnelle

Découpe traditionnelle

Tricotage de la tige d’Ector :

Schéma explicatif de l'intérêt de tricoter la tige des chaussures Ector

 

Découpe traditionnelle :

Découpe des élèments d'une chaussure traditionnelle

– La tige est fabriquée quasiment prête à l’emploi. Le nombre de manipulations nécessaires au montage de la chaussure est donc réduit. Ector peut ainsi être confectionnée en France et proposée à un prix de vente raisonnable.

– Le partenaire chargé du tricotage est un spécialiste des produits techniques médicaux (bandages, attelles, etc.) qui exerce depuis 1939 ! Il a su marier couleurs et motifs pour un rendu contemporain. Idem pour la taille des mailles, qui aboutit à une chaussure souple et aérée.

Qui fabrique Ector ?

Cette chaussure a été imaginée par InSoft, Société par Actions Simplifiée (SAS) créée en décembre 2011 par Patrick Mainguené. Elle compte plusieurs salariés et associe régulièrement des designers et graphistes indépendants à ses projets, soit une dizaine d’emplois directs, sans oublier les salariés des 8 entreprises partenaires !

Elle produit d’autres chaussures et chaussons sous sa propre marque Soft’in.
Elle conçoit également des produits pour d’autres marques engagées.

Le lancement d’Ector réalisé à l’automne 2016 a été un vrai succès, grâce à une campagne de financement participatif sur Ulule.
Objectif initial largement dépassé : 205%.

InSoft a été primée aux Trophées de l’Entreprise 2017, organisés par Valence Romans Agglo, dans la catégorie Développement durable et/ou Made in France.
Cela lui a valu cette vidéo, où l’on découvre Ector, sa fabrication et l’équipe InSoft (durée : 2 min 09).

Et à l’usage ?

Les propriétaires qui portent régulièrement ou de manière intensive Ector depuis 1 an, sont unanimes : cette chaussure est confortable, légère et respirante.
Passe-partout à dominante urbaine, Ector prend peu de place dans la valise lors des voyages.
Par temps frais, une paire de chaussettes fines prend avantageusement le relais.

Ector se lave à la machine et sèche très vite. Le bord de la semelle granuleux se salie vite mais se nettoie bien.
Les 3 modèles proposés avec une semelle couleur sable, sont probablement plus tolérants aux salissures et au jaunissement.

Au lancement du modèle, les lacets étaient vraiment trop longs. Correction a été faite depuis.

Dans le cas de pieds très fins, prévoir un passage en boutique pour valider le bon maintien de la chaussure.

L’usure est globalement normale, sauf à pratiquer souvent du vélo avec des pédales agressives. Car un contact régulier pour remonter la pédale et démarrer peut à terme abîmer le tricot.

Comment se la procurer ?

Ector est unisexe, existe de la pointure 36 à 46 et coûte 99€.
La gamme compte 14 modèles différents, 5 unis et 9 bicolores.
Elle est disponible :

– Soit sur le site marchand du fabricant,
à l’adresse www.ector-sneakers.com.
Pour palier aux craintes d’acheter des chaussures par correspondance, InSoft propose une technique fiable et rapide pour déterminer sa pointure. A réaliser avec les 2 pieds car il arrive que l’un soit plus grand que l’autre.

Les frais de port sont inclus.
Si le modèle n’est pas disponible, prévoir un délai supplémentaire, le temps de la fabrication (de 1 à 3 semaines).

– Soit dans une quarantaine de boutiques, réparties entre :
Annecy, Antibes, Avignon, Bayonne, Bordeaux, Brest, Concarneau, Deauville, Granville, Grenoble, Labege, La Clayette, Lannion, La Rochelle, Lyon, Mulhouse, Nantes, Paris, Rennes, Roanne, Romans-sur-Isère, Saint-Etienne, Strasbourg, Thonon-les-Bains, Toulouse, Tours, Valence, Vincennes.

Attention, il existe des revendeurs Soft’in (chaussures et chaussons) et des revendeurs Ector.
Plusieurs points de vente appartiennent à une chaîne de magasins d’articles de sports et loisirs, où l’on trouve exceptionnellement Ector à 95€.

Comme quoi,
on peut faire du neuf avec du (vieux) recyclé, de manière engagée !

Sources & Crédits

Crédits

– Merci à Maud, Pauline, Sarah et Mehdi pour leur partage d’expérience, après un année d’utilisation de leurs chaussures Ector, ainsi que leurs confiance et disponibilité (questionnaire, envoi des chaussures pour étude et photos).

– Répartition des coûts d’une basket :
Anti-jeu, les sponsors laissent (encore) les travailleurs sur la touche
Rapport BASIC – Collectif Ethique sur l’Etiquette
Juin 2018 – Licence CC BY NC ND

Anti-jeu, les sponsors laissent les travailleurs sur la touche
Rapport BASIC – Collectif Ethique sur l’Etiquette
Juin 2016 – Licence CC BY NC ND

–  Trophées de l’Entreprise 2017 – Ector :
Palmarès et accès à la vidéo
Valence Romans Agglo
http://www.tropheesentreprise.fr

Sources

  • Développement de la chaussure Ector

Les chemins de l’innovation
Eco-TLC – Edition 2017

Les chemins de l’innovation
Eco-TLC – Edition 2016

  • Préconisations pour le recyclage

Bilan de l’expérimentation AIR-SOEX
Eco-TLC – V1.0 – Mars 2018

  • Données Ector

– Site https://www.soft-in.fr
– Site https://www.ector-sneakers.com
– Site https://fr.ulule.com/ector
– Site https://www.societe.com
Consultés en mai et juin 2018

  • Données sociétés partenaires Ector

– Site http://www.antex.net
– Site http://procalcado.com
– Site https://www.scfl.fr
– Site https://www.lohmann-rauscher.com
– Site http://www.ville-st-genest-lerpt.fr
– Site https://www.societe.com
Consultés en mai et juin 2018

  •  Articles de presse :

Ector, le sneaker tricoté révolutionnaire
http://www.leparisien.fr
Louisette Gouvern – 14 novembre 2017

Ector de Soft’in, un sneaker écologique, végan et « made in France »
http://www.lafabriquehexagonale.com
LFH – 10 novembre 2016

Pin It on Pinterest